Permis B

La formation au permis de conduire est en constante évolution. Si les conducteurs gèrent correctement les habiletés techniques et les diverses situations de conduite, il reste néanmoins fort à faire en matière de comportements afin d’améliorer la sécurité routière.

Notre formation s’inscrit dans cette optique de concilier réussite aux examens et sécurité durable sur la route. En effet, conduire est un acte individuel, s’inscrivant en tant qu’activité sociale.

Un peu d'histoire

  • Le 30 mai 1851, la loi relative à la police du roulage et des messageries publiques tient lieu de texte fondateur à la sécurité routière. Elle donne la liberté de circuler. Néanmoins, la circulation des automobiles est soumise à une réglementation à caractère local.
  • Le 14 août 1893, Louis Lépine créé le « certificat de capacité ». Il est rendu obligatoire pour circuler dans le périmètre de la Préfecture de Police de Paris. Un ingénieur des Mines fait passer cet examen avec pour critères de réussite: savoir démarrer, se diriger, s’arrêter et avoir quelques notions de dépannage.
  • En 1897, la Duchesse d’Uzes est la première femme a obtenir son certificat de capacité et est aussi la première femme à être verbalisée à 15 km/h (la vitesse maximale en agglomération étant de 12 km/h).
  • Enfin le 10 mars 1899, la naissance du permis de conduire: nul ne pourra conduire une automobile s’il n’est porteur d’un certificat de capacité.
  • En 1909, une commission est chargée de mettre en place un code la route.
  • Les premières écoles de conduites sont créées en 1917, auparavant la préparation à l’examen était assurée par les constructeurs automobiles.
  • Le 31 décembre 1922, le certficat de capacité devient le permis de conduire: différentes catégories sont créées.
    La suspension du permis de conduire voit le jour le 12 avril 1927.
  • En 1957, l’enseignement des règles de circulation est rendu obligatoire dans les écoles.
  • 15 décembre 1958: création du code de la route.
  • 1972: refonte de l’examen du permis de conduire qui inclut alors une épreuve théorique sur diapositives.
  • 10 juillet 1989: institution du permis à points.
  • 29 juillet 1991: reconnaissance sur l’ensemble du territoire de tous les permis délivrés par un état de l’Union Européenne.
  • 1er juillet 1992: mise en application du permis à 12 points.
  • 1er mars 2004: mise en place du permis probatoire.
  • Fin 2006: réforme de l’épreuve pratique du permis B qui passe de 22 à 35 minutes.
  • 30 juillet 2008: l’obligation pour les cyclistes, hors agglomération, de revêtir un gilet rétro-réfléchissant de nuit et en cas de visibilité est insuffisante.
  • 22 décembre 2009 : arrêté instaurant l’apprentissage supervisé de la conduite.
  •  01 novembre 2014 : conduite accompagnée possible dès 15 ans au lieu de 16 ans, avec passage possible pour les AAC de l’épreuve pratique à partir de 17 ans et demi pour une conduite autonome à 18 ans.
  •  24 juin 2015 : décret abaissant au 1er juillet le taux légal d’alcool à 0,2 g/l dans le sang pour les conducteurs en permis probatoire ou apprentissage, et portant interdiction à tous les conducteurs, cyclistes compris, de porter à l’oreille un dispositif susceptible d’émettre du son, sauf surdité.
  • Bilan de l’accidentalité 2019
  • https://www.onisr.securite-routiere.gouv.fr/sites/default/files/2020-05/2020%2005%2030%20Pr%C3%A9sentation%20Bilan%20D%C3%A9finitif%20ONISR%202019%20vMS.pdf